La chirurgie des hernies inguinales

Un peu d'anatomie

Les hernies correspondent à un défaut de la paroi musculaire de l’abdomen (faiblesse ou véritable « trou ») dans lequel l’intestin a tendance à s’engager et bomber sous la peau. Les hernies siègent dans des régions précises : le plus souvent au-dessus (hernies inguinales) ou au-dessous du pli de l’aine (hernies crurales). Le défaut de la paroi peut exister dès la naissance (hernies congénitales).Le plus souvent, le défaut est la conséquence de l’affaiblissement des muscles qui apparaît avec l’âge (hernies de faiblesse)

Un peu de physiologie

Les efforts effectués sur les muscles abdominaux peuvent favoriser l’apparition d’une hernie mais n’en sont pas la seule cause. Les efforts pour aller à la selle (constipation), pour uriner (problème de prostate), pour tousser (bronchite chronique) ainsi que l’obésité favorisent ou aggravent les hernies. Les troubles occasionnés par une hernie sont d’importance variable. La plupart du temps les hernies sont responsables d’une gêne apparaissant surtout en position debout, lors de la marche. Le bombement qu’elles provoquent sous la peau est en outre ressenti comme inesthétique. Une sensation de brulure est fréquente.



En quoi consiste l'intervention ?

L’opération se fait soit par une incision centrée sur la hernie, soit par des petites incisions en cas de cure sous cœlioscopie (technique mini-invasive après introduction d’une caméra vidéo dans le ventre). Les hernies inguinales bilatérales peuvent être traitées par une seule incision au milieu du bas ventre. La Haute Autorité de Santé recommande dans de nombreux cas de renforcer la paroi par un tissu synthétique (une "plaque"). Votre chirurgien vous expliquera la technique la plus adaptée à votre cas.