La chirurgie des prolapsus

Description

Le prolapsus ou descente d'organes est un problème féminin très fréquent, lié à un relâchement et une perte d'élasticité des structures soutenant les organes dans le bassin (muscles, ligaments et aponévroses du plancher pelvien ou périnée). Il ne concerne pas que les femmes âgées puisqu'il est parfois observé chez des femmes jeunes, après un accouchement. Les événements et facteurs principaux favorisant son apparition sont les accouchements, surtout en cas de gros bébé ou avec nécessité d'utilisation du forceps, la ménopause et les opérations chirurgicales pelviennes (notamment les hystérectomies). D'autres facteurs sont l'obésité, les efforts abdominaux répétés (la constipation sévère, la toux chronique sur bronchite chronique, asthme ou rhinite allergique, la station debout prolongée et les efforts abdominaux liés à certaines professions ou sports, etc). Les organes susceptibles de « descendre » sont la vessie, l'utérus ou matrice, le col utérin, le fond du vagin, le rectum et l'intestin grêle.


Traitement

Parfois, un seul organe descend, mais le relâchement pelvien est en fait toujours global. Si l'on ne remonte que l'organe descendu, les autres organes descendront par la suite, et une seconde opération risque d'être nécessaire. La chirurgie « idéale » doit donc viser à traiter d'emblée tous les éléments potentiels du prolapsus, en un seul temps. Par de très petites incisions cutanées sur l'abdomen, sous contrôle d'une mini caméra introduite dans le ventre, on « emballe » et attache les organes descendus dans un tissu synthétique puis, après avoir remonté les organes en tirant sur le tissu, on amarre celui-ci solidement sur la colonne vertébrale, au niveau du ligament antérieur du promontoire sacré. Cette technique remonte donc très efficacement et solidement tous les organes en une seule opération, avec d'excellents résultats à long terme.