La chirurgie du rein : Syndrôme de la jonction pyélo-urétérale

Définition

Le syndrome de la jonction pyélo-urétérale correspond à un rétrécissement au niveau de la jonction entre le bassinet (pyélon) et l’uretère. Il est la plupart du temps congénital. Cette malformation entraîne une dilatation du bassinet. Cet obstacle fonctionnel peut rester asymptomatique très longtemps mais il peut également être à l’origine de douleurs lombaires, de pyélonéphrites, et/ou d’une altération de la fonction du rein pouvant aller jusqu’à sa destruction.

Technique opératoire

La durée opératoire varie de 1 à 2 heures.
Pose d’une sonde vésicale pour éviter un reflux d’urine dans les cavités rénales
Dissection du bassinet (pyélon).
Identification éventuelle d’un vaisseau polaire responsable du rétrécissement.
Résection pyélique.
Anastomose entre le bassinet et l’uretère.
Pose d’une sonde double J avant de terminer l’anastomose.
Mise en place un drain de Redon par un des trocarts (afin d’évacuer les sérosités et surveiller l’étanchéité de la suture).